Abbatiale de Saint-Gilles du Gard

L’Abbatiale de Saint-Gilles, un authentique joyau de l’art roman

Edifiée au XIIe siècle, l’Abbatiale de Saint-Gilles était au Moyen Age le quatrième lieu
de pèlerinage du monde chrétien après Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle. Longue de 95 m à l’origine, l’Abbatiale actuelle a conservé sa façade admirablement sculptée, sa crypte monumentale et son escalier en vis.

Elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité au titre du bien en série
« Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France ».

La façade :

Récemment restaurée, la façade est un chef-d’œuvre de l’art roman tardif ayant conservé des traces de polychromie. Elle se compose de scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, de statues des apôtres, d’un bestiaire fabuleux et d’une frise relatant admirablement la Passion du Christ.

La crypte monumentale :

La crypte est exceptionnelle par ses dimensions et par la qualité de ses voûtes. Cette véritable église basse constitue un magnifique écrin de pierre abritant le tombeau de saint Gilles. La visite de ce lieu empreint d’histoire recèle également d’autres trésors patrimoniaux tels que le plan incliné qui permettait aux moines de l’Abbaye d’accéder à l’église haute, le tombeau de Pierre de Castelnau ou bien des sarcophages gallo-romains.

L’escalier en vis et l’ancien chœur :

Conservé dans un pan de mur, l’escalier en vis fut un modèle de construction et son appareillage témoigne de l’exceptionnel savoir-faire des artisans médiévaux. Son étude demeure encore aujourd’hui une étape incontournable de l’apprentissage des compagnons tailleurs de pierre. A hauteur de son entrée, il est possible d’obtenir une vue générale sur les ruines de l’ancien chœur restauré.